Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Division d'Orléans

NOUS CONTACTER

Autorité de sûreté nucléaire
Division d'Orléans
6, rue Charles de Coulomb
45077 Orléans cedex 2

Tél. : +33 (0)2 36 17 43 90
Fax : +33 (0)2 38 66 95 45

Email : orleans.asn@asn.fr

La division d’Orléans contrôle la sûreté nucléaire,et la radioprotection et le transport des substances radioactives dans les 6 départements de la région Centre-Val de Loire.
La division d’Orléans est également mise à la disposition du délégué territorial de Paris sous l’autorité duquel elle assure le contrôle de la sûreté des installations nucléaires de base d’Ile-de-France.
Au 31 décembre 2016, les effectifs de la division d’Orléans s’élèvent à 29 agents : le chef de division, 3 adjoints, 21 inspecteurs et 4 agents administratifs, placés sous l’autorité des délégués territoriaux.

L'année 2015 en chiffres

En 2015, l’ASN a réalisé 201 inspections dans les régions Centre, Limousin et ­Ile-de-France dont 82 inspections des installations nucléaires des sites EDF de Belleville-sur-Loire, Chinon, ­Dampierre-en-Burly et Saint-Laurent-des-Eaux, 35 inspections des sites nucléaires ­d’Ile-de-France (CEA Saclay et Fontenay, CIS bio ­international Saclay), 77 inspections dans le nucléaire de proximité et 7 inspections dans le domaine du transport de substances radioactives. L’ASN a assuré par ailleurs 18 journées d’inspection du travail dans les centrales.

Une campagne d’inspections renforcées sur le thème de l’environnement a été menée sur les centrales de Chinon, Dampierre-en-Burly et Saint-Laurent-des-Eaux mais aussi de Nogent-sur-Seine, avec l’objectif d’identifier des axes de progrès au niveau local mais également au niveau national dans ce domaine.

En 2015, 7 événements significatifs de niveau 1 sur l’échelle INES ont été déclarés par les exploitants des installations nucléaires EDF de la région Centre et 4 événements significatifs de niveau 1 ont été déclarés par les exploitants des sites nucléaires d’Ile-de-France. Dans le domaine du nucléaire de proximité, 3 événements de niveau 1 sur l’échelle ASN-SFRO ont été déclarés dans les régions Centre et Limousin.

S’appuyant sur les inspections menées par la division d’Orléans, les inspecteurs de l’ASN ont dressé un procès-verbal, qui a été remis au procureur de la République compétent.

Les installations contrôlées par la division d'orléans

Carte

DIVISION D'ORLÉANS

Fil d'actualités

Publié le 16/08/2017 à 11:36

Dossiers de fabrication de l’usine Creusot Forge

L’ASN ouvre une consultation du public sur un projet de décision encadrant la revue des dossiers de fabrication de l’usine Creusot Forge d’Areva NP. Ce...

Publié le 26/07/2017 à 15:00

Qualification des outils de calcul scientifique utilisés dans la démonstration de sûreté nucléaire

Elaboré conjointement avec l’IRSN, le guide de l’ASN n°28 regroupe des recommandations en matière de qualification des outils de calcul scientifique utilisés...

Publié le 19/07/2017 à 14:04

Guide de l'ASN n°22 : conception des réacteurs à eau sous pression

Élaboré conjointement avec l’IRSN, le guide de l’ASN n° 22 regroupe des recommandations en matière de sûreté pour la conception des réacteurs à eau sous...

Publié le 12/07/2017 à 11:15

Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2016.

L’ASN estime qu’en 2016 la sûreté d’exploitation des installations nucléaires de base s’est globalement maintenue à un bon niveau, la radioprotection méritant...

Publié le 11/07/2017 à 11:00

Démantèlement des centrales nucléaires de première génération

Le 30 juin 2017, le collège de l’ASN a auditionné EDF sur sa nouvelle stratégie de démantèlement des réacteurs de type « uranium naturel graphite-gaz »...

Publié le 20/06/2017 à 18:21

Groupes électrogènes de secours à moteur diesel : incident de niveau 2

L’ASN classe au niveau 2 de l’échelle INES un événement significatif pour la sûreté relatif à la tenue au séisme des systèmes auxiliaires des groupes électrogènes...

Publié le 02/05/2017 à 15:28

Campagne iode : une progression notable de la mobilisation citoyenne

Lancée en février 2016, cette campagne était destinée à renouveler les comprimés d’iode distribués en 2009 et à développer la culture de radioprotection...

Publié le 13/04/2017 à 11:06

Reprise des fabrications de l’usine d’AREVA NP Creusot Forge

Areva NP a informé l’ASN de son intention de reprendre les opérations de forgeage de composants d’équipements sous pression nucléaires destinés à des installations...

Publié le 31/03/2017 à 15:00

Qualité des fabrications de Creusot Forge

Dans le cadre de de sa contribution aux travaux du groupe de suivi mis en place, à la demande de la ministre chargée de la sûreté nucléaire et de l’énergie,...

Publié le 30/03/2017 à 14:00

Réponse de l’ASN à des demandes d’arrêt du parc nucléaire français

L’ASN a reçu plusieurs courriers de la part de citoyens lui demandant d’arrêter l’ensemble du parc nucléaire français afin de protéger le public. P.F....

Publié le 13/03/2017 à 17:30

Anomalie de la concentration en carbone de l’acier : redémarrage des réacteurs

L’ASN a donné son accord au redémarrage des douze réacteurs concernés par l’anomalie de la concentration en carbone de l’acier des fonds primaires des...

Publié le 20/02/2017 à 10:13

Nuisances sonores signalées par les riverains de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly

Pendant le mois de décembre 2016, l’utilisation d’un système appelé éjecteur équipant le condenseur du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Dampierre...

Voir toutes les actualités

Les installations contrôlées

Le parc d’activités et d’installations à contrôler en régions Centre, Ile-de-France et Limousin comporte :

  • la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire (2 réacteurs de 1300 MWe) ;
  • la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly (4 réacteurs de 900 MWe) ;
  • le site de Saint-Laurent-des-Eaux : la centrale nucléaire (2 réacteurs de 900 MWe) en exploitation, ainsi que les 2 réacteurs en démantèlement de la filière uranium naturel - graphite - gaz (UNGG) et les silos d’entreposage de chemises graphite irradiées;
  • le site de Chinon : la centrale nucléaire (4 réacteurs de 900 MWe) en exploitation, ainsi que les 3 réacteurs UNGG en démantèlement, l’Atelier des Matériaux Irradiés (AMI) et le Magasin Interrégional (MIR) ;
  • les 8 INB du centre CEA de Saclay, comprenant notamment les réacteurs expérimentaux OSIRISISIS et ORPHÉE ;
  • l’usine CIS bio international de Saclay ;
  • les 2 INB en démantèlement du centre CEA de Fontenay-aux-Roses.

Les services médicaux des régions Centre et Limousin utilisant des rayonnements ionisants :

Les utilisations industrielles et de recherche des rayonnements ionisants, en régions Centre et Limousin :

  • 20 sociétés de radiologie industrielle dont 6 prestataires en gammagraphie ;
  • environ 400 équipements industriels, vétérinaires et de recherche soumis au régime d’autorisation ;
  • environ 120 équipements industriels, vétérinaires et de recherche soumis au régime de déclaration.
Site de Chinon

Le CNPE de Chinon est situé sur le territoire de la commune d'Avoine dans le département d'Indre-et-Loire, en rive gauche de la Loire. Différentes installations sont présentes sur le site de Chinon, certaines en exploitation, d'autres en cours de démantèlement.

Site de Saint-Laurent-des-Eaux

Le site de la centrale est situé sur le territoire de la commune de St- Laurent Nouan sur le département du Loir et Cher en bordure de la rive gauche de la Loire. Il se trouve approximativement à mi-distance entre Orléans (à 32 km au nord-est) et Blois (à 24 km au sud-ouest).
Le site comporte 2 tranches du type REP d'une puissance de 900 MWe (palier CP2). Les tranches 1 et 2 constituent l'installation nucléaire de base n° 100.
Le site comprend aussi les installations à l'arrêt et en cours de démantèlement de deux réacteurs de la filière UNGG (uranium naturel-graphite-gaz).

Site de Saclay

Le site nucléaire de Saclay est situé à environ 20km de Paris, à la limite de l'Essonne et des Yvelines. Fondé au début des années 1950, ce site est l'un des plus importants centre de recherche du CEA, et occupe 200 hectares.

Centre CEA de Fontenay-aux-Roses

Le centre CEA de Fontenay-aux-Roses, créé en 1946, est situé en bordure des communes de Châtillon et du Plessis-Robinson, dans le département des Hauts-de-Seine. Il occupe une superficie de 13,8 hectares, et abrite la première pile atomique du continent européen, « Zoé ». Deux générations d'installations nucléaires ont été exploitées jusqu'en 1995, pour le développement du procédé de retraitement du combustible nucléaire.

Voir aussi

Utilisations médicales

La médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à diverses sources de rayonnements ionisants qui sont produits soit par des générateurs électriques, soit par des radionucléides. Les installations dans ce domaine sont nombreuses et diversifiées.

Autres activités industrielles

L’industrie utilise des sources de rayonnements ionisants dans une grande variété d’applications et de lieux d’utilisation. Ces rayonnements sont produits soit par des radioéléments en sources scellées ou non, soit par des générateurs électriques. L’industrie a également recours à des installations nucléaires non directement liées à l’industrie électronucléaire destinées par exemple à la production de radio-pharmaceutiques, au traitement et au conditionnement de déchets de faible activité ou encore à assurer des activités de maintenance nucléaire.

Transports de substances radioactives

Une grande partie (85%) des colis de matières radioactives qui circulent en France sont constitués de radio-isotopes destinés à un usage médical, pharmaceutique ou industriel. Ces colis sont très divers. Leur radioactivité varie sur plus de douze ordres de grandeur, soit de quelques milliers de becquerels (colis pharmaceutiques) à des millions de milliards de becquerels (combustibles irradiés), et leur masse de quelques kilogrammes à une centaine de tonnes.

Les CLI de votre région

Les CLI ont une mission générale de suivi, d’information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et d’impact des activités nucléaires sur les personnes et l’environnement pour ce qui concerne les installations du site ou des sites qui les concernent.

Date de la dernière mise à jour : 16/08/2017