Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Déchets radioactifs et démantèlement

Gestion des déchets radioactifs

Les déchets radioactifs proviennent pour l'essentiel de l'industrie nucléaire. Pour le reste, ils sont issus de l'utilisation d'éléments radioactifs dans les hôpitaux, les universités, certaines industries non nucléaires, et des activités liées à la défense. Chaque type de déchets nécessite un traitement et une solution de gestion à long terme adaptés afin de maîtriser les risques présentés, notamment le risque radiologique.

Centres de stockage

Les déchets produits par les centrales nucléaires d’EDF sont de différents types : les déchets activés dans les cœurs des réacteurs et les déchets résultant de l’exploitation et de l’entretien des centrales nucléaires. À cela s’ajoutent les déchets anciens et les déchets issus de la déconstruction des centrales nucléaires en cours de démantèlement. A l’instar de nombreux pays, la France a fait le choix du stockage comme solution de gestion à long terme des déchets radioactifs.

Démantèlement des installations nucléaires

En France, l'industrie nucléaire civile a pris son essor dans les années 1960. Plusieurs installations construites dans cette période sont arrivées en fin de vie et leur exploitation à des fins de production ou de recherche a cessé. Elles doivent faire l'objet d'une série d'opérations d'assainissement et de déconstruction que l'on regroupe sous le vocable de "démantèlement".

Plan national de gestion des matières et déchets radioactifs

Le Plan National de Gestion des Matières et des Déchets Radioactifs (PNGMDR) constitue un outil opérationnel de planification globale de la gestion des matières et des déchets. Encadré par la loi du 28 juin 2006 relative à la gestion durable des matières et des déchets radioactifs, le PNGMDR vise principalement à dresser un bilan régulier de la politique de gestion de ces substances radioactives, à évaluer les besoins nouveaux et à déterminer les objectifs à atteindre à l'avenir, notamment en termes d'études et de recherches.

Projet de centre de stockage Cigéo

Au terme des 15 années de recherches sur la gestion des déchets de haute et moyenne activité à vie longue dont les conclusions ont été rendues en 2005 et examinées par l’ASN en 2006, la loi du 28 juin 2006 de programme relative à la gestion durable des matières et déchets radioactifs a fixé une feuille de route pour la gestion des déchets radioactifs. Elle précise notamment que « les déchets radioactifs ultimes ne pouvant pour des raisons de sûreté nucléaire ou de radioprotection être stockés en surface ou en faible profondeur font l'objet d'un stockage en couche géologique profonde ». Cette loi donne à l'ANDRA la mission de concevoir un centre de stockage de déchets radioactifs en couche géologique profonde, centre qui relèvera du statut d'installation nucléaire de base et sera soumis à ce titre au contrôle de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Installations en démantèlement

En France, l'industrie nucléaire civile a pris son essor dans les années 1960. Plusieurs installations construites dans cette période sont arrivées en fin de vie et leur exploitation à des fins de production ou de recherche a cessé. Elles doivent faire l'objet d'une série d'opérations d'assainissement et de démontage que l'on regroupe sous le vocable de 'démantèlement'.

Séminaire réglementation INB

Afin de sensibiliser les opérateurs du nucléaire, l’ASN a organisé le 21 mars 2014 un séminaire de présentation et d’échange sur la nouvelle réglementation rassemblant trois cents professionnels (exploitants, prestataires, Cli…).

Guides de l'ASN

Consulter et télécharger les Guides de l'ASN dans le domaine des déchets radioactifs et du démantèlement